maj 02/07/2008

GUY CHABANT

GR653 : CHEMIN d'ARLES à COMPOSTELLE : VIA TOLOSANA

Parcours de Josep-Maria CODINA

Préambule sur le PRENOM : pour moi, français, il s'appelle José-Maria , car c'est ainsi que je prononce le mot ... mais il me fait remarquer que cette forme est d'origine ESPAGNOLE. Or il est CATALAN. Vous noterez la subtilité régionaliste. Nous avons nous aussi nos bretons, basques, provencaux, alsaciens, flamands, mais ils peinent à faire reconnaitre leurs particularismes, y compris leurs langues régionales que notre SENAT vient de refuser d'inscrire dans notre prochaine Constitution modifiée. Pour respecter la CATALOGNE, je vais donc rectifier tous mes (é) en (EP) , en espérant ne pas en oublier ! Et il m'ajoute, pour bien "enfoncer le clou" : José (sans "P" final) c'est en espagnol , le prénom de l'officier de l'armée espagnole qui est séduit par Carmen dans l'opera de Bizet

Josep-Maria est un CATALAN de BARCELONE, et il fait le chemin d'ARLES en sens inverse:

  • il fait d'abord la partie Lescar - Puenta La Reina en 2007.
  • puis en 2008, je le rencontre à Dourgnes, le mardi 20 MAI au soir, le jour suivant, il a couché à DREUILHE, et nous marchons plus ou moins de concert jusqu'à TOULOUSE ; nous couchons aux mêmes gites à NAUROUZE et à BAZIEGES ;
    il était parti de CASTRES et devait aller jusqu'à LESCAR, mais a abandonné avant AUCH.
  • il prévoit de faire plus tard la partie ARLES - CASTRES

la fin de son parcours 2008 après TOULOUSE

 

Dimanche 25 mai : Pour éviter la sortie de Toulouse, j'ai pris le train jusqu'à Pibrac. (Nota : je pense qu'il a fait les étapes n°19 et 20 soit environ 23kms à pied, vu que le train à PIBRAC économise 15kms). À l'Isle-Jourdain le gîte de l'O.T. tres précaire, mais pas cher, 8,65€.

De Pibrac à Leguevin par la route. Après 2,5 km par la D42 à gauche on trouve le GR qui entre dans la Forêt de Bouconne à travers une longue barrière -peu visible- parmi les arbres. Alors le chemin dans la forêt est magnifique, on attend que Blanche-neige sorte avec les 7 nains. Il faut faire attention au balisage, car il y a beaucoup de chemins qui se croisent.

À L'Isle-Jourdain le gîte est à la sortie de la ville, à coté du lac, une maison jaune devant l'OT.

Lundi 26 mai : probable : une très grande étape de 34kms ? (Etapes n°21 à GIMONT + 1/3 étape n°22) : La maison et l'accueil de "Lamothe" à L'Isle-Arné, tres bien; 26€ la demi -pension (se trouve env 1km avant le village).

Apès 2 jours de pluie j'ai laissé le GR et j'ai suivi la route de Garbic (D161+D253, peu de transit).À Garbic un paysan m'a invité à boire un café avec gateau et m'a indiqué que, en arrivant à la N124 (2km avant Gimont), il faut la traverser et chercher un chemin parallele qui arrive à la ville.

Mardi 27 mai : Hier il pleuvait beaucoup (le troisieme jour). J'ai demandé aux proprietaires du gite de m'approcher au train (train pris à la gare d' AUCH ). Je suis arrivé chez moi le soir.

Il a donc abandonné ici, à cause du climat et de la pluie qui n'a fait qu'augmenter ces derniers jours (la météo était pourrie sur toute la moitié Sud de la France, tandis qu'un soleil radieux survolait la partie Nord). Je pense aussi qu'il ne s'était pas équipé pour subir des intempéries à répétition, vu le poids très léger de son sac.

Il m'a transmis ce petit résumé de son parcours 2007

son parcours de 2007 de LESCAR à PUENTA-LA-REINA

Lescar Refuge de Pelerins (municipal) St. JACQUES : Cuisine bien équipée, possible manger dehors. Clés à l'OT, ou plus tard au musée (devant OT)

1) Estialescq Maison Naba (chambre d'hote), un peu avant centre village, très bien, fils pour sécher la linge, chambre à 2 lits avec salle de bains privé. Bon dîner, 30€ ½ pension. (32€ maintenant) ... ETAPE n°28 + moitié ETAPE 29 du guide LEPERE

Le GR d'Estia à Oloron va par chemins très glissants. J'ai lu sur internet quelqu'un qui le considérait dangereux, surtout mouillé. J'ai passé avec un très beau temps et l'ai trouvé un peu glissant. La dame de Naba m'a demandé (pas conseillé) si j'avais considéré la possibilité d'aller par la petite route jusqu'à Oloron. La partie en forêt de LACOMMANDE est éffectivement notée boueux, humide, ravinée en descente, danger potentiel dans le guide LEPERE

2) Oloron Hebergement-auberge Centre Bialé, un peu ancien, mais propre, chambre double. Ils m'ont recommandé un restaurant, en sortant à la rue principale à gauche, tables dehors, avec un pichet de vin 16€

3) Sarrance (Etape n°30) : Accueil NOTRE-DAME (auberge de la paroisse), un peu précaire mais suffisant, à coté du cloitre, cuisine et grande salle à manger. 7€ la nuitée. A l'entrée du village restaurant bien, avec menu de 13€ (l'unique auberge du village)

4) Borce (Etape n°31) : le refuge (Gite Le Communal Mme OTHAQUI) appartient à la propriétaire du bar/rest. et l'épicerie ; elle ne met pas de papier dans le WC car " on l'enlève " (écrit sur le porte-papier). 2 chambres à lits superposés pour 8+8 personnes. Au village il y a une petit gîte (Hospitalet St-J.), 6 places, tout neuf, mais il était complet ce jour là.

Le chemin (sentier) -à coté du Gave d'Aspe- est magnifique, parfois difficile. Quand le beau chemin finit, il faut marcher beaucoup par la Nationale N134, on voit quelques ponts du train sur la route coupés, pour permettre plus de hauteur, je pense.

*Borce - Somport - Canfranc *
Après Borce le Chemin de St. J. emprunte beaucoup de km sur la N134, il faut faire attention aux camions. Quand on arrive à voir la bouche N du tunnel de Somport, l'ancienne route part à gauche en montée.
Je l'ai suivie jusqu'au col. Le chemin (GR) va en forte pente parmi le bois d'hêtres, petits ruisseaus, de la boue, ...
La route est très peu frequentée, le panorama de montagnes splendide (plus ouvert que dans la foret). Quand je pris mon 2ème. pt. déjeuner, une vache est venue inspectioner mon sac, et a essayé de manger mon sandwich. Le col est froid et venté.

Etapes 32 et 33 ?
5) Canfranc : Descendant à Canfranc Estación (la gare) chez Pepito el Grillo, bien, chambres de 6 ou plus de gens.(Albergue dortoirs de 60 places)

6) Jaca (Etape n°33) : Auberge Municipale (37 palces) : ancien hôpital, moderne, propre, lits non superposés, mais 20 ou plus hommes ensemble (ronfleurs). Un copain a pris son matelas et l'a descendu à la salle polyvalente pour dormir tranquille. La citadelle mérite un détour.

Sta. Cilia de Jaca ( 4h de marche, 15km depuis Jaca) nous avons pris le 2ème déjeuner très complet -au restaurant du camping PIRINEOS - pour prendre forces jusqu'à Arrés.

7) Arrés (Etape n°34) : auberge dans une vieille maison à 3 étages, précaire, mais bien. Si tu te souviens Lionel -à Baziège- nous a dit qu'il y était comme hospitalier. Le village en haut, maisons en pierre, vue sur les Pyrénées, petite chapelle, expliqué par l'hospitalier français. Tranquillité totale.
Nota :dans ce petit village, uniquement cette Albergue Hospitaliers Bénévoles (donativo) de 20 places.

8) Ruesta (Etape n°35) : auberge d'un syndicat ouvrier revendicatif (de la CGT de ARAGON ndlr !), avec un très bon cuisinier, lunch et dîner. Ville de fantômes, maisons abîmées, pas un seul habitant (ville achetée par l'hydro-électricité.) car leurs champs de culture devenaient inondés.

9) Sangüesa (Etape n°36) : il faut aller à la mairie pour la clé. L'auberge n'a pas de fils d'étendage pour sécher le linge. Belles églises. NOTA : l'auberge n'est plus "Las hijas de la caridad" des soeurs, mais une maison de la mairie.

10) Monreal (Etape n°37) auberge municipale toujours ouverte, bien (correcte), église charmante. Restaurant à la même route (probablement l'Hotel-Restaurant UNZUE).

11) Obanos (Etape n°38, 3 kms avant PUENTA LA REINA) : auberge bien (*), restaurant recommandé, bien (et bon marché), la servante d'Ukraine, pélerins du monde entier, moi le seul espagnol! Il faut voir Eunate avant d'Obanos !! J'ai cru que Puente la Reina été trop grand.
(*) NOTA : je pense que c'est le super gite privé (USDA) ou nous avons couchés en mai 2006. (note de GUY) Voir mes photos dans mon album : OBANOS ( dscf1838 à 1858) , dont le GITE : dscf1843 .. dscf1844 .. dscf1845 ..dscf1856 ..

.

FIN Josep-Maria

.