maj le 08/06/2008

GUY CHABANT

GR653 : CHEMIN d'ARLES à COMPOSTELLE : VIA TOLOSANA

Etape 01 : ST-GILLES

ARRIVEE à ARLES , Mardi 6 MAI 2008 vers 22H
Pour les navigateurs au GPS , ARLES Latitude 43°40 Longitude 4°37 est Altitude : entre 0 et 57m
Je traverse la ville passant le long des arènes célèbres, pour aller dans un quartier sud ou j'ai du mal à trouver ma chambre d'hôte à cette heure tardive : mon hôtesse m'accueille avec un repas simple, elle est très causante, mais il ne faut pas faire de bruit car son immeuble ( appartement au RdeC) résonne beaucoup. Deux pèlerines dorment déjà dans l'unique chambre de passage (elles sont restées 2 nuits car l'une est malade avant même d'avoir commencer la marche !)

ETAPE 1 (Merc. 7 MAI) : ST-GILLES/s/Rhone ..
Durée 6 HEURES (tous mes temps sont avec les Arrêts compris) pour 20 KMS

Malgré un levé à 6H45, je ne pars qu'à 8h35, suite à P.DEJ copieux et beaucoup de palottes avec la dame Pirriou au sujet de ses problèmes de santé et de ses concepts écologiques.
J'ai opté pour la variante du " PETIT RHONE " , plus sympa que le GR officiel qui ne fait que suivre une longue route départementale ( très peu fréquentée heureusement me dira-t-on ). Après 40 mn à traverser la ville, contourner le cimetière, marcher sur la digue au Nord, vous arrivez à un pont sur le petit Rhone, avec une pancarte sur sa berge (ou digue) SUD : " ST-GILLE 19 kms ".
Gros problème : le guide LEPERE vous décrit la variante par la rive DROITE (NORD) du fleuve ... Que faire ??? J'opte pour la pancarte, et vous allez suivre cette rive SUD sur environ 15 kms , quelquefois très proche, quelquefois assez loin. Sur votre droite des arbres et une végétation touffue vous sépare de l'eau. A votre gauche, en contrebas (car vous êtes sur une digue) , soit des rizières, soit des vignes, et vers la fin des champs de céréales ou des prairies, et au lointain l'Autoroute qui quelquefois est très proche ( que de camions là dessus !). Beaucoup de chants d'oiseaux, quantité d'escargots et de libellules, et bien sur des moustiques (ceux qui craignent, prenez vos précautions). Sur le GR officiel, il y a aussi beaucoup de moustiques ... Sur cette variante, aucun balisage, aucun symbole (vu une seule petite " coquille bleue " sur une barrière, au niveau d'un panneau " S2-S3 " environ 11km du départ). Quelques rencontres : promeneur avec son chien, un groupe de VTT, et la rencontre exceptionnelle : un randonneur venant en sens inverse, à grand pas : quelques mots amicaux, c'est un Québécois , en 10 mn j'apprend plein de choses sur lui, et en plus il m'invite au Canada pour des randonnées le long du ST-LAURENT parmi les villages typiques de la vieille France !.
Ce parcours sur digue s'achève en traversant le fleuve sur un grand pont de SNCF désaffecté (les tôles rouillées sont encore solides, pas de craintes !), suivi par 1500m de ligne droite le long des rails, dans une sente herbeuse et douce. Cette voie dispose de bornes tous les 100m, ce qui vous permet d'étalonner votre podomètre (et votre vitesse sur plat). La, vous retrouver le GR officiel et son balisage, vous arrivez sur la ville en traversant le canal et deux petits biefs (bateaux de plaisance, zone de détente pour vacanciers), puis en montant vers le centre ville et l'église. Très beau temps, ciel bleu, mais suffisamment frais ( 20°C ). Visite de la basilique et de la CRYPTE ( très sombre, j'ai failli m'y casser la figure sur une marche non visible) Le gîte paroissial est bien, avec 6 lits superposés sur une mezzanine plus un lit dans la salle commune ; par contre son accès extérieur ne paye pas de mine, ça ressemble à une cour des miracles ou une zone de bas-fonds de Londres ! Nous serons 5 ce soir. Un minuscule cyber-café tenu par un gérant très causant se trouve à deux pas du gite. Repas du soir dans l'un des restaurants au bord du canal avec J-C. La nuit est tranquille, sauf les pigeons qui roucoulent dans le clocher tout à coté, et un voisin mitoyen qui laisse jouer sa sono toute la nuit ...