maj le 08/06/2008

GUY CHABANT

GR653 : CHEMIN d'ARLES à COMPOSTELLE : VIA TOLOSANA

Etape 15 : LES CASSES

ETAPE 15 (Mercredi 21 MAI) : LES CASSES .. 10h30 .. 35kms

Un soleil magnifique se lève lors de mes premiers pas (on rejoint facilement le GR , 500m après Ste-Scolastique , chemin direction Talou-Mègre) ; de nombreux lièvres détalent dans les champs à mon approche , une buse s'envole ...
Un couple d'Anglais récemment installés dans la région , promène son chien et revient à ma rencontre : encore une brève rencontre, barrière de la langue.
A la BORIE GRANDE (après la Janardarié), j'ai failli m'engager sur une mauvaise voie à cause d'un balisage foireux (et surtout car mon oeil était attiré par une très belle mare à notre gauche) : heureusement qu'un paysan en tracteur, certainement habitué à ces égarements, m'a remis instantanément sur la bonne route ! CAHUZAC , sur son monticule, a une église " moderne " sans charme, mais la placette attenante est un coin rêvé pour une halte (bancs, poubelle, téléphone, ombre) ; JOSE-MARIA me rejoins, téléphone et continue pendant ma halte.
Encore une route commune aux vélos, balisage " VELOROUTE " à l'appui ! Vers la BORDE BASSE (avant les MOUREAUX), encore un balisage foireux : je continue sur le large chemin en face, le long d'un ruisseau ; au bout de 300m cela se termine en cul de sac dans un sorte de décharge sauvage ... Demi tour , il fallait prendre à droite la DPT , le balisage réapparaît beaucoup trop loin.
Un longue ligne droite d'au moins 3kms, sur une minuscule route , avec un antenne TV en mire, et l'on débouche dans les faubourgs de REVEL, sur l'Avenue de Castres, à l'angle d'une concession automobile Citroen. Circulation intense de camions, embouteillages dus à des travaux de voirie.

Je ferais là une très belle rencontre avec un vieux pépé ( 100 ans et 6 mois), encore valide et bon oeil , qui me racontera une partie de sa vie et de sa solitude. Une carte Postale de Lille à lui envoyer, promis !

Nne passez pas à Revel sans admirer ses HALLES couvertes, très anciennes, et son église (ouverte enfin, tampon crédentiale possible). Encore une bonne discussion avec un artisan - charcutier (produits régionaux à base de canard) dans cette rue.
Et vous voila enfin sur la RIGOLE A RIQUET, merveilleux ouvrage ayant créé une rivière artificielle. On va la longer et suivre ses méandres , c'est calme , plat, ombragé, mais cela peu devenir lassant. Quelques bancs au tout début (on est encore à REVEL) profitez en pour y faire une grande halte reposante, mais ensuite il y aura toujours des bords herbeux pour vous poser.

Encore une magnifique rencontre, par chance grâce à mon heure de passage : 12h40. Un ouvrier - ébéniste assis dans sa voiture, vient ici chaque jour pour manger tranquillement son repas et il en repart à 13h30 pour reprendre son service dans son usine. J'apprendrais plein de choses sur son métier, que REVEL est la capitale française de l'Ebénisterie d'Art, avec l'une des 2 écoles de formation, qu'hélas les clients fortunés sont maintenant des ignares Russes, Japonais, Emirs Arabes.

La Rigole s'égrène au rythme des " ponts " qui la traverse , du pont juste bon pour joindre en tracteur deux champs situés de part et d'autre, au gros pont sur une bonne route. Vous compterez 17 ponts sur les 13 KMS qui officiellement séparent REVEL du lac de LENCLAS. Sur les premiers kms, la rigole est quelquefois proche des D622 et D624, ou il passe, comme déjà dit, un fort trafic de poids lourds (d'ou un bruit non négligeable). Ceux qui, comme José-Maria, veulent aller coucher à la Chambre d'Hote de DREUILLE en seront pour leur frais, car aucune des routes traversant la rigole ne porte de référence, ou de directions ; tout au plus trouve t 'on quelquefois l'indication du nom de la maison la plus proche. Il me semble que pour y aller, le pont n°5 (noté " Chemin de Thuriés " 6kms) est le bon ; mais il se peu que le pont n°4 ou le n°5 y conduise aussi .
Au pont n°7 (poste du LAUDOF,écluse des Thoumasès, traversée de la dpt D624), : surtout ne pas continuer sur la route goudronnée qui elle suit la Rigole sur sa gauche. Quelques canards, quelques pêcheurs, quelques vélos , en fonction du jour et du temps (aujourd'hui, assez chaud 24°C , soleil et nuages).
Le long de la rigole, vous verrez, si vous êtes attentif, des BORNES de garnit numérotées : cela commence vers l'indice 30 , la borne n°143 se trouve au pont n°10 (10kms) : on peut donc supposer que chaque borne fait 1 HectoMetre. A la ferme de L'ENCONTIER (pont n°15 , 12kms) on passe coté gauche, puis la rigole passe en acqueduc (double pont de briques) au-dessus d'une voie ferrée.et enfin voici le lac de LENCLAS : site magnifique, bancs nombreux , pêcheurs, oies et canards ; et pour les affamés, un Bar-Restaurant style guinguette.
Pour apprécier ce lieu, vous en ferez le tour (comme le GR) complet par le Nord ; ceux pressés devineront que la digue qui barre le lac, coté Sud, leur fera économiser quelques hectomètres.
Le pont suivant ( n°18) , 2.5km après le lac, donne accès aux CASSES et à son gite / Chambre d'Hote lequel est fléché, mais insuffisamment car certains se perdent. Il faut faire encore 1200m en montée pour atteindre le charmant gite " PasseurElle " et son charmant couple d'hébergeurs, Christiane & Serge. le temps permettra de manger sur la terrasse, arrosé par mon reste de vin. Le dortoir est très bien, ainsi que le reste du lieu, j'y serais ce soir le seul pélerin. le lendemain, 3 réservations, dont Morgan. L'une de mes plus longues étapes, la fatigue est bien là, arrivée pour une fois tardive , 17h20, mais j'ai prévenu par politesse (j'en suis remercié