maj le 08/06/2008

GUY CHABANT

GR653 : CHEMIN d'ARLES à COMPOSTELLE : VIA TOLOSANA

Etape 08 : JONCELS

ETAPE 8 (Mercredi 14 MAI) : JONCELS . 7H .. 19kms

Le chemin offre une vue dégagée coté sud et passe à une grande antenne de TV (4kms, alt env 540m), ou l'on va trouver une poignée de moutons en liberté, puis on change de versant. On croise l'autre GR (GR7 direction Valquières).
Un autre point culminant sur une croupe arrondie , m'y arretant je suis rejoins par France + Jean-Luc et sa fille Lucille qui boite fortement ; nos chemins se séparent ici, ils vont à BRIANDES dans un gite situé sur le GR7.
Il fait frais (17°C), avec une petit vent froid, et je suis totalement seul sur le chemin : la grande solitude ! On atteint la D35 puis le dernier point culminant : la Baraque à Bral (une sorte de col dans une épingle à cheveux de la D35), quoique le GR continue de monter sur plus d'1km ,avant que de prendre une petite route en descente douce sur 3kms à la ferme de BERNAGUES ; celle-ci offre un havre apaisant pour un petit repos de coupure de la matinée (une grange mettant à l'abri du vent, deux points d'eau, 1 sur une maison, 1 dans un lavoir caché dans les arbres avec une eau coulant en permanence).
C'est a ce col qu'une soi-disant " POPULATION " dit " NON " aux Eoliennes sur ce massif de l'Escandorgue. C'est bien triste que quelques réfractaires s'attribuent une voix unanime , ce seront les mêmes qui gaspilleront l'électricité produite dans d'autres régions ou les habitants supportent eux la proximité d'énormes centrales nucléaires ou thermiques. Le plus amusant, c'est que vous apercevez une poignée d'EOLIENNES sur une colline à l'horizon, dans une commune lointaine moins stupide et moins égoïste !
Peu après, au Mas de CAIRO (vieille ferme en belle pierres mais en ruine), vous avez un magnifique point de vue sur un promontoire. Admirant le paysage, j'y suis rejoins par MORGAN qui trouve le coin très agréable pour y faire son arrêt Pic-Nic (il est 11h30). Le chemin descend dans le torrent, remonte , longe une rivière puis la traverse juste après un embranchement vers le gite/camping de 3 Granges(qui est très éloigné).
Beaucoup de cerisiers par ici. remonté sur JONCELS avec en point de mire un drôle bâtiment industriel laid, totalement insolite dans ce coin campagnard, et qui a l'allure d'une usine désaffectée : il s'agit d'un poste d'alimentation électrique de la voie SNCF que l'on traverse, puis c'est le gite, réputé, la " Villa Issiates ".
Certes, le prix est dans la fourchette supérieure des demi-pensions (35€) , mais cela est largement justifié : nous coucherons dans une suite parentale (Morgan dans le grand lit, moi dans un des 3 petits lits de la 2eme chambre), le tout avec des sanitaires luxueux, et bien sur avec draps et serviettes ; un bon repas plantureux ; et l'amabilité souriante des hotes ALAIN et son épouse d'origine Lituanienne, GIEDRE (ce qui se traduirait par " Ciel Serein " , en tout cas elle a des yeux d'un bleu spécial assorti à ce ciel) ; hélas le temps est très frais, nuageux , avec un sale vent, voir quelques gouttes : sinon un plongeon dans la piscine aurait été un plus ! Un chat me tiendra compagnie sur le banc devant cette piscine pendant que j'y lis un livre emprunté au gite.
Alain me prêtera son PC portable pour faire quelques mails à ma famille. Et pour les amateurs de sculpture sur bois, vous serez servis, il y en a à profusion, c'est le passe temps favori du papa de miss Giedre, qui réside ici au moins la moitié de l'année.
Sur la 2EME place de Joncels, vous avez une reste de bornages fréquents au début du 20EME siècle : une plaque blanche ou il est écrit (notez la précision diabolique) : LUNAS : 3,7km CEILHES 15,6km Altitude : 387,45m "