maj le 27/12/2019*F

GUY CHABANT      GR364-VENDEE : Chemin de Compostelle en VENDEE .. SEPT-2019

de NANTES à SURGERES en 11 Etapes du 3 au 15 SEPTEMBRE 2019 : 220 kms à pied


Tableau des Etapes et Hébergements (XLS) ou (PDF)
 

  Jour 1 Jour 2 Jour 3 Jour 4 Jour 5 Jour 6 Jour 7 Jour 8 Jour 9 Jour 10 Jour 11

Chemin de Compostelle "Voie du MONT ST-MICHEL" ou "Chemin des Marais Salants vers Compostelle"

Ce chemin n'est documenté que par un seul ouvrage et guide en librairie : Le Chemin des Marais Salants , Editions LEPERE : du MONT ST-MICHEL via RENNES - NANTES à ST-JEAN d'ANGELY ; toutefois celui-ci date de 2016 pour les hébergements.

Sur internet on trouve aussi des infos , par exemple :

Le chemin complet démarre au MONT ST-MICHEL , mais aussi avec une variante commencant à la POINTE ST-MICHEL (extrémité Ouest de la Bretagne, à 30 kms à l'Ouest de BREST).
Il rejoint la voie de TOURS à St-JEAN-d'ANGELY , et de là le parcours est commun jusqu'à la frontière espagnole (Bayonne ou Hendaye ou St-jean Pied de Port ?)

Pour nous , moi et mon épouse CHANTAL, nous ne disposions que de deux semaines, et l'accès facile depuis LILLE par SNCF et TGV , nous a fait choisir le tronçon NANTES - SURGERES.

La plupart des pélerins sur ce chemin sont des BRETONS habitants RENNES ou NANTES ou l'Ouest de France.
A la lecture des "Livres d'Or" et des conversations avec les hébergeurs, ceux-ci représentent au minimum 90% des pélerins.
On trouve quelques rares pélerins canadiens (Québec) , belges, italiens, un anglais , un américain, et quelques français comme nous provenant d'autres régions.
Toujours avec ces 2 informations, il passe en moyenne entre 10 et 25 pélerins par année dans chaque hébergement, voire 50 environ d'après certains.
J'estime pour ma part la fréquentation globale de l'ordre de 100 à 150 pélerins annuels.
Mais le Président de l'Association vendéenne (nota *), rencontré par hasard à NIEUL/sur/Autise, affirme qu'après avoir regroupé tous les registres des hébergeurs, il arrive au chiffre de 262 pélerins en 2018.
Chiffre en forte augmentation sur 3 années., mais ayant nécessité un gros travail de collectionnement et de recoupage.
Autre chiffrage :
49kms après SURGERES , à SAINTES ou l'association Compostelle17 tient un refuge, ils ont comptés en 2015 : 542 pélerins, dont 393 sur la voie de TOURS et 149 sur celle du Mont St-Michel.

A l'évidence, ce chemin reste pour le moment très confidentiel, et vous n'y rencontrerez personne ; heureusement d'ailleurs, car la capacité d'hébergement pourrait devenir insuffisante.

Nous n'avons rencontré qu'un couple de pélerins (avant CHANTONNAY), qui marchait avec un petit brancard à bras et 2 roues, supportant leurs deux sacs à dos, couple faisant du camping chaque soir.

Contrairement aux autres chemins de Compostelle, l'hébergement est en quasi totalité fait par des ACCUEILS PELERINS (environ 50 en Vendée) , c'est à dire des gens qui accueillent les marcheurs dans leur demeure, en mettant à leur disposition une chambre , offrant très souvent le petit-déjeuner et le repas du soir , donc le GITE ET LE COUVERT. Et avec un accueil très convivial, chaleureux, quasi familial chez certains d'entre eux.

Ces personnes le font par conviction religieuse ou morale, se sont portés bénévoles au travers soit de l'Association Vendéenne , soit via leur paroisse catholique.
Dans plusieurs étapes, le contact principal se trouve dans la maison paroissiale ou le presbytère, ou l'on vous donne la liste des accueillants disponibles le jour de votre passage.
A l'origine, cette formule devait être "donativo", mais elle s'use vite, à cause des mesquins qui croient que cela signifie gratuit. Ou pire, ceux qui prennent cela pour un Hotel, ou une Chambre d'Hotes classique, et qui se permettent tout ce qui est détestable : avoir des exigences de confort , téléphoner à 17H pour arriver à 19H, réserver et ne pas avoir la politesse de prévenir si on ne vient pas, etc...
La plupart de ces "Accueils", au moins ceux ou nous sommes passés, en sont donc venus à une formule de "Prix conseillé" , une sorte de principe implicite entre les accueillants.
Le budget , pour DEUX personnes, est d'environ 30 euros pour la nuit et petit-dej , et de 20 euros pour le repas.
Sur les 11 Etapes du parcours, nous n'avons trouvé que UN seul REFUGE Municipal , celui de NIEUL/s/Autise, un tout petit gite de seulement TROIS places !
Et une location via AIR-B&B à Surgères.
On trouve 2 ou 3 raleurs pour écrire que 10 euros la nuit au refuge de NIEUL, c'est bien trop cher ! Certes l'équipement y est sommaire, mais le râleur devrait aller dormir dans les Hotels !

(Nota *) : Celui-ci m'ayant fait une longue réponse sur mon texte, je précise que mon site et mes récits n'ont aucun but promotionnel , et ne reflète que des observations personnelles.

BALISAGE

Ce chemin emprunte principalement des PR : PR de SEVRE - NANTAISE , PR de SEVRE et MAINE , PR de MELUSINE ou GR364

Attention , de nombreux chemins de type PR (jaune et rouge) s'entrecroisent, et il faut bien faire attention ;

le guide LEPERE est précieux d'autant plus qu'il vous propose plusieurs raccourcis parfaitement utiles.

On peut bien sur suivre les balises "COMPOSTELLE" en bleu, qui apparaissent environ 10 kms après Nantes, mais elles sont petites, quelquefois cachées par la végétation, et il faut assez souvent avoir un oeil expert pour les repérer. Il m'est précisé par le président de l'AVPSJ que ce balisage bleu est fait et entretenu par 20 bénévoles de CUGAND à MAILLé sur 160 kms.

Mais aussi les cartes IGN si l'on y a bien repéré le tracé, parmi tous les chemins qui y sont marqués.

PANNEAUX VERS COMPOSTELLE : ceux-ci sont assez folkloriques quant à la distance jusqu'à SANTIAGO (ST-JACQUES DE COMPOSTELLE) :
* avant MAILLEZAIS : 1085 kms pour Santiago
* à MAILLé : 1437 kms

En réalité, par la route , il y a 400 à 415 kms de SURGERES à ST-JEAN-PIED-de-PORT ; puis 791 à 810 kms jusqu'à SANTIAGO officiellement par le CAMINO FRANCES. Soit au total environ 1250 kms jusqu'au but final ( plus 90 kms si on poursuit jusqu'au cap FISTERRA) soit environ 50 journées de marche.

DIFFICULTE
Quasiment aucun dénivellé, chemins plats et le plus souvent larges , en terre ferme ou sableux ou gravillons, très rarement pierreux.

Mais ce qui déplaira à certains, beaucoup de petites routes de campagne GOUDRONNéES, et quelques KMS sur les bas-cotés de routes plus importantes. :
proportion au moins 50% , mais variable suivant les étapes. On marche assez facilement à une moyenne de 4 km/H .
Le cumul de dénivellés par jour est d'environ 100 à 200 M aussi bien en positif et négatif, un peu plus sur la 4eme étape très longue (environ +/- 300 m)

CLIMAT :
Période très exceptionnelle et agréable, nous n'avons jamais eu de pluie , sauf quelques gouttes, 2 ou 3 journées nuageuses, des journées de grand ciel bleu et soleil, des températures de 17 - 18°C le matin, et les 4 derniers jours avec des après-midi de canicule à 30 ou 32°C.
Ce qui était assez éprouvant, car ces dernières étapes se font dans une campagne agricole sans aucune ombre !

PAYSAGES :
les 3 premières étapes se font sur un chemin en bordure de la SEVRE NANTAISE , mais assez noyé dans la végétation (au moins, on est à l'ombre). On traverse le célèbre VIGNOBLE du MUSCADET qui se trouve entre ST-FIACRE et CLISSON.
Dans la VENDEE SUD, champs immenses , de tournesol, ou de maïs, ou labourés, et un peu de sorgo ou millet (à vérifier). Et d'immenses paturages avec seulement un petit troupeau dessus : souvent races blanches à viande. Et aussi quelques vergers de pommes ou poires.
Les 2 étapes dans le MARAIS POITEVIN ne présentent que peu d'intérêt : chemin rectiligne sur plusieurs kms, aucune vie aquatique visible. D'ailleurs, notre grand étonnement , pour nous habitués aux torrents des Alpes, c'est l' EAU IMMOBILE ! Les rivières ou les canaux du marais, c'est une étendue d'eau complètement immobile , morte, endormie , et de couleur plutôt saumatre, souvent couverte de lentilles d'eau ou nénuphars. Ca ne bouge, et en sens inverse, que sur la LOIRE ou le début de la Sevre nantaise, par le phénomène de la marée montante !
Autre caractéristique : la quantité de retenues artificielles , étangs ou lacs , barrages. La plus grande, qui est agréable à voir, est celle de BULTIERE (étape 4).
Mais aussi la profusion de ronces avec des MURES dans la plupart des haies (et des mures assez mures ! propices à alimenter le pélerin naturellement)

A VOIR AUX ETAPES :

NANTES : la Loire , le Chateau des Ducs de Bretagne, la Cathédrale, la basilique St-Nicolas,les rues piétonnes et commercantes, le passage Pommeraye , et le beau parc en façe de la gare.

ST-FIACRE : tout petit village, mais église ouverte

CLISSON : Chateau et son enceinte (visite 3€), église Notre-Dame , les bords de la Sévres.

MONTAIGU : Fortifications et remparts , et le beau parc

SAINT-FULGENT : je n'y ai rien trouvé de remarquable

CHANTONNAY : idem

NIEUL sur AUTISE : visite de l'ABBAYE ( 6 euros ) , grand parc en bordure de l'Autise, moulin à aube.

ST-HILAIRE : étape dans le Marais Poitevin

SURGERES : ensemble de l'enceinte médiévale , remparts, comprenant divers logis remarquables et l' Eglise Notre Dame, au fronton très imposant.

 

...... NOS ETAPES ......

il nous est impossible de faire des étapes de plus de 30 kms, comme le propose le guide LEPERE par exemple.
J'ai donc découpé ces trop grandes étapes en deux parties, et en fonction des hébergements, cela donne une très petite étape ( 12 à 16 kms) suivie d'une étape normale pour nous ( 20 à 25 KMS ).

ERREURS DE DISTANCE : A noter quelques grosses inexactitudes dans les distances du guide LEPERE ; assez souvent 2 à 3kms d'écart avec la réalité mesurée par notre montre GARMIN (GPS basé sur les satellites), tantôt en plus , tantôt en moins.
Si cela n'est pas ennuyeux sur de petites ou moyennes étapes, cela devient très pénalisant sur les longues étapes , telles la n°4 (ST-FULGENT) qui fait 29kms et non pas 25,7 ; ou la n°8 (L'ORBRIE) qui fait 25 et non pas 22.

ETAPE1 : NANTES - ST-FIACRE 17,5 kms 4h30 de marche et 7h au total

2,5kms pour traverser la ville du centre (Hotel St-Patrick, peu cher et qualité correcte) jusqu'au début du chemin le long de la Sévres Nantaise (pour ceux pressés : jusqu'au terminus du Tramway). Beau parcours bucolique sur la berge sud, ombragé.
Beau petit village de VERTOU avec son écluse, sa Chaussée au Moines et ses restaurants. Nous profitons de l'Eglise ouverte et déserte de ST-FIACRE pour y chanter en toute liberté (pas moi, mon épouse qui adore chanter).

ETAPE2 : CLISSON 17,4 kms 5h de marche total 7h ; plus 5kms pour visite de la ville !

Parcours en partie dans les vignobles, en partie le long de la Sevres, avec les 2 raccourcis du guide LEPERE . Journée un peu triste, temps gris, froid et fort vent, sans abri (nous avons fait notre midi dans l'église de Gorges !)

ETAPE3 : MONTAIGU 19 kms 5h de marche , total 7h

Très beau temps, rien à dire du paysage , belle sieste à l'ombre dans un minuscule camping

ETAPE4 : ST-FULGENT

grande étape un peu épuisante de 29 kms jusqu'au gite. 7h30 de marche 10h total. Quelques anes et chevaux dans les prairies. Long parcours sur les berges d'un très grand lac artificiel, asséché à moitié par les canicules. Deux ou 3 pêcheurs le long de la rive. Nous trouvons un gros arbre pour la halte du midi. Couchés tard car nos hotes sont assez bavards.

ETAPE5 : VENDRENNES 11,5 kms en 3h30.

C'est dimanche, et le calcul des étapes a été fait pour permettre d'aller à la messe en l'église de St-Fulgent à 9h30. Nous prenons la route vers 11h et arriverons au gite très vite, vers 14h. Et l'après-midi y sera longue car hameau isolé de 3 ou 4 maisons ! On commence à voir d'immenses batiments d'élevages industriels (poulets je pense) ; et 2 kms avant le gite, un hangar spécial repérable par des rugissements ; on nous apprend qu'y sont logés des lions et tigres pour le spectacle du PUY DU FOU , ou l'émission de FORT BOYARD ! Le gite est une grosse maison bourgeoise, au milieu d'un immense parc et en bordure d'un grand étang. mais notre logis est un chalet de bois, style grand abri de jardin !

ETAPE6 : CHANTONNAY 21 kms , 5h de marche

Pas mal de goudron ce jour , nuit et matinée très fraiche, soleil et gros nuages, quelques gouttes. Arrêt de midi sur un banc à coté de l'école de St-Vincent Sterlanges. Le parcours se termine par 6 ou 7 kms sur une ancienne voie ferrée (donc grandes lignes droites , sur un talus dominant de 4 ou 5 mètres la plaine). Nous y rencontrons les 2 seuls pélerins de toute notre randonnée, un couple agé faisant du camping et tirant une sorte de "Carrix"

ETAPE7 : ST-LAURENT ,

plus exactement gite au hameau du BOULET (environ 4 kms avant) 22km , 5h30 de marche Dans une forêt, ayant été pas mal bouleversée par les engins forestiers et du défrichement, c'est l'occasion hélas de se perdre et de faire 1 ou 2 kms avant que de retrouver le bon chemin et son balisage( avant la route D10). Route D10 ou un bon aménagement avec tables et bancs nous permet l'arrêt à 13H30. Belle journée ensoleillée, mais vent frais. Nous croisons un ancien habitant qui engage la conversation et nous raconte sa vie (ex ouvrier chez Simca, ex cafetier au village voisin). L'hébergement du BOULET est tenu par une dame fort agée (tout comme l'autre hébergement de Mme BLANCHE OLIVIER à "LaBARRE"), et hélas dans quelques années ces étapes sont vouées à disparaitre, et il ne restera plus que l'hébergement de luxe (chambre d'Hotes à 90€ de St-Cyr des Gats)

ETAPE8 : L'ORBRIE 25,5 kms 6h30 de marche 8h ou 9h total

un peu plus de dénivellé (+300m / -350m) Chemins agricoles et goudron ; long passage dans un belle forêt avant PISSOTTE

ETAPE9 : NIEUL/s/AUTISE 13,5 kms 3H de marche

Petite étape , pour profiter enfin d'un vrai "refuge municipal" , arrivée à 12h30 ou l'employée de mairie nous ouvre malgré l'heure, ce qui permet de s'installer , puis d'aller au restaurant ( La CREPERIE ), avec hélas une très longue attente car beaucoup de clients ! Attention, refuge de seulement 3 places, avec une cuisine sans aucun ustensile , ni facilité de cuisson, ni frigo ! La rivière est complétement à sec , et le moulin est à l'arrêt ! Visite de l'Abbaye et de ses expositions sonorisées.

ETAPE10 : ST-HILAIRE LA PALUD 27,5 kms 6h30 de marche 9H au total

L'interet d'un refuge municipal, c'est de pouvoir partir très tôt le matin, aux aurores, sans devoir attendre une heure décente pour le Petit-DEj avec les hébergeurs (au mieux 7h30, souvent 8h00) Nous parcourons cette partie du Marais Poitevin , avec des kms de ligne droite de chemin longeant un canal étroit, puis un autre plus large. Au passage, apercu sur l'Abbaye de MAILLEZAIS (mais à 9h , bien avant l'ouverture pour une visite) ; pic-nic sur l'aire de MAILLE. Nous logeons à La Roche, hameau avant St-Hilaire environ 1,5km.

ETAPE11 : SURGERES 26kms 7h de marche

Deuxième long parcours le long du Canal du Mignon, très petit canal étroit et par endroit à sec, puis devenant plus imposant jusqu'à son terminus à MAUZé ou il y avait autrefois un port pour les bateaux. La fin de journée, ballade dans la ville , son enceinte , son église, et son bar-café-restaurant situé sous le toit des halles (et très agréable par cette chaude journée)

le lendemain : RETOUR a Lille par le TGV ; comptez environ 25 minutes de marche depuis le centre ville (notre logis AirB&B proche du restaurant) jusqu'à la gare.

 

 

****************************************